FR
NL

Un commerce à remettre à Bruxelles :
opportunité ou piège ?

Chaque jour, dans une ville comme la capitale de l’Europe, de nouveaux commerces ou entreprises ouvrent. Mais chaque jour aussi, d’autres ferment. Conséquence : si cela vous intéresse, de nombreux commerces sont à remettre à Bruxelles. L’intérêt ? Si l’entrepreneuriat est nouveau pour vous, reprendre un commerce existant, vous permet de ne pas partir de 0. C’est parfois un grand avantage. Mais pas toujours dans tous les cas.

Pour distinguer les bonnes affaires, des moins bonnes dans le domaine du commerce à vendre, l’équipe d’Argus Benelux est entièrement à votre service. Contactez nos experts de la transmission et de la reprise d’entreprises avant de vous lancer dans toute démarche.

Les avantages de reprendre un commerce à Bruxelles

En choisissant de racheter une activité existante sur Bruxelles ou un commerce à remettre sur Liège par exemple, vous ne partez pas dans l’inconnu.

L’entrepreneur cédant a, au minimum, posé les bases de l’affaire. Vous ne devez donc pas monter tout de A à Z.

Vous pouvez mesurer la valeur de la clientèle actuelle et la rentabilité qui est générée, ce qui vous donne une indication sur la pertinence de votre projet.

Vous avez une idée de l’attractivité du concept dans la zone de chalandise en question. Par exemple, si le commerce à remettre est dans le Hainaut, vous pouvez évaluer comment réagit le marché local et combien « il mord » déjà ou non à l’idée. Dit autrement, le cédant a déjà fait des tests qui vous seront très utiles.

Autre avantage : vous avez connaissance du panier moyen d’achat des consommateurs dans le lieu dit. Imaginons que vous analysiez un commerce à remettre à Namur, vous saurez ce qu’achètent habituellement la population locale en moyenne dans cette boutique (ou entreprise). Vous pourrez en extrapoler des perspectives et objectifs d’évolution, sur une base saine et réaliste.

Et, élément très important, vous aurez des informations sur les feedbacks des consommateurs actuels du lieu concerné. Si on reprend l’exemple d’un commerce à remettre à Bruxelles, plutôt que d’avoir une étude de marché qui évalue les attentes potentielles de votre clientèle cible dans cette ville (ou quartier), vous aurez des données réelles par rapport à ce que vivent et ressentent ses clients d’aujourd’hui. Certes, faire une étude de marché pour bien baliser votre stratégie future, vous sera utile, mais vous pourrez beaucoup mieux orienter celle-ci en amont, en disposant de ces infos.

Pour finir, il va sans dire, qu’en cherchant particulièrement un commerce dans la capitale, vous disposerez d’un choix d’affaires très important – et de tous les prix – vu l’activité économique qu’elle génère. Pour découvrir toutes les offres actuelles de commerces à remettre sur Bruxelles, visitez notre annuaire.

Consultez notre catalogue

Les inconvénients d’acheter un fonds de commerce sur Bruxelles

Cela peut paraître paradoxal, mais tous les éléments vus précédemment, peuvent être vus dans l’autre sens, si vous n’y prenez pas garde.

Si l’entrepreneur cédant gérait mal son business, quel crédit pouvez-vous réellement accorder aux tests qu’il a déjà entrepris pour rentabiliser son affaire ? Au prix qu’il demande pour sa clientèle actuelle ? À la valeur à laquelle il estime le fonds de commerce à reprendre ? Aux feedbacks de ses clients ? etc.

De même, le commerce existant n’a-t-il pas été pensé et bâti sur de mauvaises bases, qu’il vous faudra beaucoup de temps, d’énergie et d’argent pour le réorganiser ? Méfiance donc…

Et enfin, il va sans dire, qu’en reprenant un commerce sur Bruxelles, vous vous placez sur un terrain hautement concurrentiel, à moins que votre idée, ne soit vraiment révolutionnaire. Vous devrez donc, sans aucun doute, faire preuve d’imagination pour vous différencier des concurrents présents et à venir. C’est important d’en être bien conscient avant d’opter pour cette solution.

Si vous voulez connaître les opportunités de commerces et d’entreprises à vendre sur Bruxelles et en parler avec nos conseillers, consultez notre annuaire et contactez-nous sans engagement.

Pour d’autres infos, nous vous invitons à lire :

- fonds de commerce : comment connaître sa valeur.