FR
NL

Un commerce à vendre :
une bonne affaire à certaines conditions

De nos jours, de plus en plus de personnes réfléchissent à créer leur entreprise, à monter leur propre affaire pour être libre professionnellement. Et c’est tant mieux.

Parmi celles-ci, un nombre croissant ont un réflexe intéressant : regarder s’il existe un commerce à vendre dans le créneau et la région qui les intéressent. C’est une démarche judicieuse car en investissant dans un commerce à remettre (ou une entreprise au sens large), elles évitent tous les écueils du démarrage d’activité. Encore faut-il trouver la bonne affaire, au bon prix, au bon moment.

Si vous souhaitez reprendre un commerce à vendre, consultez notre annuaire sans plus attendre.

Consultez notre catalogue de commerces à vendre

Reprendre une entreprise : un très bon plan si…

Même si les Gouvernements européens investissent massivement dans l’aide à la création d’entreprise, une statistique demeure : ce sont les 3 premières années de lancement qui sont les plus cruciales dans une activité économique ! Et c’est donc dans celles-ci que le taux de cessation reste le plus élevé. Il suffit pour s’en convaincre de chercher « commerce à remettre Bruxelles » sur Google et les chiffres parleront d’eux-mêmes à l’échelle de la Capitale de l’Europe.

Aussi, pour celui qui veut se lancer dans la conjoncture actuelle, reprendre un fonds de commerce, sain et solide, peut donc s’avérer un excellent calcul. En s’appuyant sur les bases existantes, l’entrepreneur en devenir évite la « maladie de jeunesse » de l’affaire qu’il reprend.

Le cédant a déjà testé et validé son modèle économique, structuré l’activité et surtout…le repreneur a du recul pour analyser la rentabilité réelle de l’entreprise. Il connaît les résultats financiers qu’il peut attendre de son projet et limite donc l’effet de surprise, qui se cache en général derrière le lancement d’entreprise.

Dit en d’autres mots, reprendre une entreprise peut s’avérer être un excellent plan, à condition que vous choisissiez une affaire qui répond à certaines conditions.

Acheter un commerce à vendre : les critères à respecter

Comment être sûr que le commerce qui est à vendre (ou l’entreprise) est une bonne affaire vous demandez-vous ?

Excellente question ! Pour le savoir, nous vous conseillons de prendre le temps de scanner l’intégralité de l’affaire qui vous intéresse. Ce qui veut dire, ne pas seulement analyser le bilan comptable des 3 derniers exercices – comme on le voit encore malheureusement trop souvent chez beaucoup de repreneurs.

Mais bien l’activité dans toutes ses dimensions. Car les chiffres parlent, certes, mais ne disent pas tout…

La valeur réelle d’une affaire – et donc le retour sur investissement en cas de reprise – se mesurent au regard de l’actif immatériel, matériel et circulant, du goodwill, du potentiel de croissance, d’éventuelles faiblesses perçues dans le business à reprendre, etc.

L’analyse de toutes ces données, dont certaines sont très concrètes et d’autres beaucoup plus subtiles, prend du temps et demande une vraie expertise. Chez Argus Commerce Entreprise, c’est notre métier – et notre passion – depuis plus de 35 ans. Pour en savoir plus, contactez-nous ici.

Pour aller plus loin, nous vous invitons à lire aussi :

- Les ventes après faillites en Belgique : un nid de bonnes affaires.

- Votre restaurant est à remettre ? Nous vous y aidons en toute discrétion.