FR
NL

Société à vendre : un choix ou une raison

Pour une raison ou une autre, plus ou moins choisie, il y a des moments dans une carrière d’indépendant où l’on sait que l’on doit tourner une page. C’est peut-être votre cas aujourd’hui : vous avez décidé de mettre votre société à vendre et vous voulez la clôturer sur une bonne note. Ce qui veut dire, trouver le repreneur idéal pour rentabiliser le travail accompli, assurer sa pérennité et sauvegarder tous les emplois actuels.

Est-ce utopique ? Pas du tout ! Si d’un côté, vous, vous cherchez à remettre votre affaire, de l’autre, il y a de plus en plus d’entrepreneurs, qui souhaitent racheter un fonds de commerce de qualité.

En étant bien guidé, vous pouvez donc réaliser le match parfait et générer une opération win-win très profitable. C’est notre but, chez Argus Commerce Entreprise. Pour en parler avec nous, contactez-nous ici.

Je veux remettre mon commerce

Remettre sa société : un choix réfléchi

J’imagine que vous serez d’accord : quand on a beaucoup investi – pas seulement financièrement – dans sa propre entreprise, la céder n’est pas toujours facile.

Tout dépend du type d’entrepreneur que vous êtes :

- si vous êtes surtout un businessman et que votre lien affectif avec l’entreprise à vendre en question est ténu, vous n’aurez sans doute aucun mal à passer à l’acte et à céder votre affaire sans trop d’états d’âme.

- si au contraire, comme c’est souvent le cas dans les entreprises familiales par exemple, vous avez mis toutes vos tripes dans l’activité et créé un attachement fort avec elle, ça risque d’être plus compliqué. Imaginez, les propriétaires depuis 3 générations d’un hôtel-restaurant à Durbuy, qui arrêtent arrivant à la retraite sans successeur, devoir mettre la plaque hôtel à vendre sur leur établissement.
Crève-cœur garanti…

Toutefois, dans un cas, comme dans l’autre, remettre sa société résulte souvent d’un choix réfléchi – sauf s’il est malheureusement dicté par une raison indépendante de la volonté du propriétaire bien entendu (maladie, décès, faillite, etc.).

D’un choix qui, en général, se mûrit durant des mois, voire des années.

Si c’est le cas, tout peut être fait pour que l’opération de cession et de reprise soit une totale réussite, dans le chef du cédant (vous en l’occurrence), du cessionnaire (le repreneur) et de vos éventuels salariés qui voudraient poursuivre l’aventure après vous…

Comment vous donner le plus de chances d’optimaliser votre cession de commerce ?

Céder sa société dans les meilleures conditions

Pour réaliser la vente de votre société de manière idéale, vous voulez d’abord définir précisément vos objectifs derrière cette cession d’activité.

Qu’attendez-vous exactement de cette opération ? Autrement dit, quels sont vos critères de réussite ? Cela peut paraître du bon sens, mais dans les faits, bon nombre d’entrepreneurs sont vagues par rapport à leurs objectifs finaux. En résultent différents malentendus, qui pourraient aisément être évités.

Concrètement, quel prix en espérez-vous ? Quelles garanties voulez-vous quant au futur ? À quel point avez-vous des exigences par rapport au profil du repreneur ? Quid si des emplois sont en jeu : qu’attendez-vous de la reprise par rapport à eux ? etc.

Ensuite, dans un second temps, il s’agira d’évaluer précisément la valeur de l’entreprise que vous souhaitez revendre (tout élément confondu, corporel comme incorporel). Puis, de lancer les recherches pour attirer l’acquéreur idéal et le convaincre au travers d’un dossier ultra-professionnel.

Dans ces deux dernières étapes, Argus Benelux fait figure d’autorité sur le marché des cessions d’entreprises et nous disposons de nombreux outils pour assurer la connexion optimale entre vendeurs et acheteurs.

Vous voulez être guidé dans la vente de votre société ? Contactez nos conseillers.

Pour aller plus loin, vous pouvez lire aussi :

- Fonds de commerce à remettre : une opération qui se prépare

- Cession de commerce : le mode d’emploi.